Passer au contenu

Les présidents du Sénat du Canada

 

L’honorable Jean Marchand
C.P., C.C. (1980-1983)

Marchand est entré au Sénat vers la fin de sa carrière politique. À 45 ans, il était devenu le chef syndical le plus en vue au Québec et il a été nommé parmi les 12 commissaires de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (1963-1965). Après son travail à la commission royale, le premier ministre Lester B. Pearson l’a recruté comme candidat libéral aux élections générales de 1965; Marchand a accepté, mais seulement à la condition que deux de ses vieux amis, Gérard Pelletier et Pierre Elliott Trudeau, se présentent aussi en même temps. Trois ans plus tard, Marchand était considéré comme étant le meilleur choix pour remplacer Pearson comme premier ministre, mais il estimait que son anglais n’était pas assez bon et il s’est désisté en faveur de Trudeau.

Marchand a été titulaire de sept portefeuilles au Cabinet entre 1965 et 1976. Il a démissionné ensuite du Cabinet, estimant que le gouvernement n’en faisait pas assez pour soutenir le bilinguisme au Canada. Il a plus tard démissionné de son siège à la Chambre des communes pour se présenter aux élections provinciales de 1976 au Québec, mais il a été battu. Le premier ministre Trudeau l’a alors nommé au Sénat, et à la présidence en 1980.

Comme président, Marchand a dû, ce qui ne lui ressemblait guère, rester neutre dans les principaux débats du jour. À sa recommandation, le Sénat a créé le poste de président intérimaire – essentiellement un président suppléant – pour éviter de devoir choisir un sénateur pour faire office de président à chaque absence du titulaire. Depuis, le comité de sélection nomme un président intérimaire au début de chaque session parlementaire.

Marchand a démissionné de la présidence et du Sénat en 1983.

Marchand a été l’une des « trois colombes » recrutées par les libéraux au Québec en 1965, les deux autres étant Pierre Elliott Trudeau et Gérard Pelletier.

Président suivant : L’honorable Maurice Riel

Président précédent : L’honorable Allister Grosart

Portrait de l’honorable Jean Marchand

Naissance : Champlain (Québec), 1918

Décès : Saint-Augustin (Québec), 1988

Antécédents professionnels :
syndicalisme

Affiliation politique : libéral

Carrière politique :

Premier ministre durant
sa présidence :