Passer au contenu

Les présidents de la Chambre des communes du Canada

 

L’honorable Pierre-François Casgrain
C.P. (1936-1940)

La candidature de Pierre-François Casgrain à la présidence en février 1936 fut entachée avant même qu’il ne soit élu par la Chambre des communes. Six semaines plus tôt, le premier ministre Mackenzie King avait en effet annoncé publiquement qu’il proposerait Casgrain, et avant que la Chambre ne puisse se réunir, Casgrain prit l’initiative de congédier arbitrairement 127 employés du Parlement. De toute évidence, il jugeait que son élection en Chambre ne constituait qu’une simple formalité.

Au cours d’un débat fort inhabituel qui se déroula sans président, le chef de l’Opposition, l’ancien premier ministre R.B. Bennett, souligna que le comportement de Casgrain contrevenait aux lois et empiétait sur le privilège des députés. Ce sont les motifs qu’il invoqua en Chambre pour s’opposer à l’élection de Casgrain. Bennett était appuyé par James Woodsworth, chef de la nouvelle Fédération du commonwealth coopératif (CCF). Fait rare lors de l’élection d’un président, la candidature de Casgrain fit l’objet d’un vote avec dissidence, un vote par oui ou non destiné à montrer qu’une motion n’a pas été adoptée à l’unanimité; le nom des personnes qui votent pour ou contre la motion n’est cependant pas consigné. King défendit mollement Casgrain et annula plus tard les congédiements.

Modéré, tranquille et terne, Casgrain était un avocat prospère qui avait été élu cinq fois à la Chambre. Il fut whip du parti libéral pendant 11 ans et whip en chef du gouvernement pendant les trois années qui précédèrent son élection à la présidence. Ses contemporains savaient qu’il était heureux en ménage : il avait pour épouse Thérèse Casgrain, pionnière des droits des femmes, première femme à diriger un parti politique canadien (la section québécoise de la CCF, le Parti social démocratique du Québec), et plus tard sénatrice indépendante.

Casgrain quitta la présidence en 1940 en raison de sa nomination comme secrétaire d’État dans le gouvernement de guerre de King.

Pierre-François Casgrain quitta la présidence pour exercer les fonctions de secrétaire d’État dans le gouvernement libéral en temps de guerre, un poste doté d’énormes pouvoirs d’urgence en vertu de la Loi sur les mesures de guerre.

Président suivant : L’honorable James Allison Glen

Président précédent : L’honorable James Langstaff Bowman


Artiste : Kenneth Keith Forbes
Date: vers 1940

Naissance : Montréal (Québec), 1886

Décès : Westmount (Québec), 1950

Secteurs d’activité professionnelle : droit

Affiliation politique : libéral

Carrière politique :

Premier ministre pendant sa présidence :