Passer au contenu

Les présidents de la Chambre des communes du Canada

 

L’honorable Cyril Lloyd Francis
C.P., B.A., M.A., Ph.D. (1984)

Pendant ses études à l’Université de Toronto au début des années 1940, Lloyd Francis avait été président du Parlement étudiant constitué chaque année à l’Université Queen’s. Il considérait cette expérience comme son initiation au processus législatif, puisqu’il sera par la suite conseiller municipal d’Ottawa, député fédéral et président de la Chambre des communes.

Fait inusité, sa réputation de parlementaire tient davantage aux quatre années, ou presque, qu’il a passées à titre de vice-président de la Chambre qu’à ses dix mois à la présidence. Nommé vice-président par le premier ministre Trudeau en 1980, il se trouvait alors dans le dernier cycle de son alternance électorale entre victoires (1963, 1968, 1974 et 1980) et défaites (1965, 1972, 1979 et 1984).

Un incident notable se produisit le 24 octobre 1980, à une heure du matin, pendant qu’il présidait la séance en remplacement de la présidente, Jeanne Sauvé. À l’instigation du gouvernement, Francis devait appliquer la clôture – motion pour mettre fin aux délibérations – au cours du débat sur la Constitution canadienne. Tandis qu’il s’apprêtait à mettre la motion aux voix, cinq députés de l’opposition s’avancèrent vers le fauteuil du président et réclamèrent haut et fort le droit d’être entendus. Francis garda son aplomb pendant qu’à sa gauche, tout près de lui, un député progressiste-conservateur en venait presque aux poings pour protéger l’ancien premier ministre Clark contre un député furieux du parti au pouvoir.

Vers la fin de 1983, Francis exerçait la présidence dans la pratique, parce que Jeanne Sauvé avait des problèmes de santé. Nommée gouverneure générale,celle-ci démissionna de la présidence en janvier 1984. Impressionné par le travail de Francis comme vice-président, le premier ministre Trudeau le nomma à la présidence.

Antérieurement, en tant que simple député libéral, Francis était vu en quelque sorte comme la mouche du coche, car il s’était opposé à certaines politiques de son propre parti qui n’étaient pas dans l’intérêt des citoyens de sa circonscription, composée de nombreux fonctionnaires fédéraux. Une fois président, il chercha davantage à améliorer l’administration de la Chambre et de son personnel, poursuivant ainsi le travail qu’il avait entrepris avec Mme Sauvé. Homme de principes, il présida la Chambre d’une main plus ferme que certains autres présidents. Ses décisions les plus connues ont porté sur l’autorité du président, les motions dilatoires et le décorum de la Chambre. Après sa défaite aux élections générales de 1984, le premier ministre Mulroney le nomma ambassadeur au Portugal.

Député de la région d’Ottawa pendant de nombreuses années, Cyril Lloyd Francis servit dans l’Aviation royale du Canada comme mécanicien de radiorepérage et navigateur aérien au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Président suivant : L’honorable John William Bosley

Président précédent : La très honorable Jeanne Sauvé


Artiste : Anita Elizabeth Kertzer
Date: 1987

Naissance : Ottawa (Ontario), 1920

Décès : Ottawa (Ontario), 2007

Secteurs d’activité professionnelle : économie, service militaire

Affiliation politique : libéral

Carrière politique :

Premiers ministres pendant sa présidence :