Passer au contenu

Les présidents du Sénat du Canada

 

À propos de cette publication

Les Présidents du Sénat du Canada renferme des renseignements provenant d’une variété de sources, tant historiques que contemporaines. Cette publication n’a pas pour objet de fournir de l’information biographique exhaustive sur chacun des présidents, mais plutôt de mettre en lumière le travail accompli par chacune des personnes qui a assumé la présidence du Sénat du Canada.

Sculpture de la Couronne

Les titres associés au nom des présidents témoignent de ce qu’ils ont réalisé durant toute leur vie. Ainsi, une personne qui est devenue membre du Conseil privé ou gouverneur général après avoir été président a droit au titre « l’honorable » ou « le très honorable », même si elle ne l’avait pas pendant sa présidence.

Les antécédents professionnels donnés pour chacun comprennent seulement le ou les domaines de son activité principale.

Pour simplifier les choses, les affiliations politiques de chacun des présidents sont désignées à l’aide de termes génériques. Ainsi, « libéral » désigne un membre du Parti libéral, du Parti libéral de Laurier ou du Parti libéral progressiste; « conservateur » désigne un membre du Parti conservateur, du Parti libéral conservateur, du Parti unioniste, du Parti libéral et conservateur national, du Parti national conservateur, du Parti du gouvernement national ou du Parti progressiste-conservateur. L’affiliation attribuée à chacun des présidents est celle qu’il avait durant sa présidence.

Dans la présente publication, on considère que le président reste en fonction jusqu’à la nomination d’un autre président; par conséquent, après la dissolution du Parlement, le président conserve son poste jusqu’à ce que son successeur soit nommé. Il y a, toutefois, des interruptions dans le mandat des présidents en raison de circonstances imprévues telles que la maladie ou le décès.

Jusqu’en 1894, il n’y avait pas de disposition pour le remplacement du président si ce dernier devait s’absenter du Sénat : le gouverneur général devait alors nommer un autre président pour la durée de cette absence. En 1895, une modification a été apportée pour permettre à un autre sénateur d’exercer les fonctions du président durant une absence temporaire. En 1982, le Règlement du Sénat a été modifié pour prévoir l’élection d’un président intérimaire au début de chaque session. Le président intérimaire est en fait le vice-président du Sénat, qui préside les séances lorsque le président ne peut le faire. Le président intérimaire conserve cette qualité jusqu’à la fin de la session.