Passer au contenu

Les présidents du Sénat du Canada

 

L’honorable Georges Parent
c.r., B.A., LL.L. (1940-1942)

Georges Parent a allié une carrière juridique et commerciale couronnée de succès à un ferme appui au Parti libéral. En 1904, à l’âge de 25 ans, il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes, dont il était le plus jeune député. À l’époque, son père était à la fois premier ministre du Québec et maire de longue date de la ville de Québec; son frère Charles sera élu député fédéral en 1935. Le premier ministre libéral sir Wilfrid Laurier a rendu hommage à Parent à sa première session en lui demandant d’appuyer l’adresse en réponse au discours du Trône.

En 1926, Parent avait été réélu cinq autres fois et battu une fois. Durant ses mandats parlementaires et son absence de six ans de la Chambre, il a monté son cabinet d’avocats, a été nommé administrateur de sociétés et a développé ses intérêts commerciaux dans des secteurs comme l’amiante, le briquetage, le papier, l’énergie hydroélectrique et la presse (le journal Le Soleil), notamment.

Parfaitement bilingue, Parent s’est fait le défenseur de l’égalité de l’anglais et du français pendant son séjour à la Chambre des communes. Il ne s’est pas présenté aux élections générales de 1930, et le premier ministre William Lyon Mackenzie King l’a nommé au Sénat avant le jour du scrutin. Après dix ans de service au Sénat, il a été nommé président en 1940, mais il est mort subitement après avoir exercé ses fonctions pendant trois ans seulement.

Parent a été nommé au Sénat par le gouvernement libéral durant une élection afin, selon la rumeur, que son journal, Le Soleil, reste fidèle aux libéraux.

Président suivant : L’honorable Thomas Vien

Président précédent : L’honorable Walter Edward Foster

Portrait de l’honorable Georges Parent

Naissance : Québec (Québec), 1879

Décès : Montréal (Québec), 1942

Antécédents professionnels : droit

Affiliation politique : libéral

Carrière politique :

Premier ministre durant
sa présidence :