Passer au contenu

Les Canadiens et leur système de gouvernement

par Eugene A. Forsey
Obtenir la version PDF
Imprimer cette page

2

L’auteur


L'honorable Eugene A. Forsey, 1904-1991© Jean-Marc Carisse
L'honorable Eugene A. Forsey, 1904-1991
L’honorable Eugene A. Forsey© Jean-Marc Carisse était reconnu comme l’un des grands spécialistes de la Constitution canadienne.

Né à Grand Bank (Terre-Neuve), il a fréquenté l’Université McGill de Montréal, puis a étudié à l’Université d’Oxford en Grande-Bretagne, à titre de boursier Rhodes. En plus de son doctorat, il était aussi titulaire de plusieurs doctorats honorifiques.

De 1929 à 1941, M. Forsey a enseigné les sciences économiques et politiques à l’Université McGill.

En 1942, il est devenu directeur de la recherche au Congrès canadien du travail (CCT), poste qu’il a occupé durant 14 ans. Puis, de 1956 à 1966, il a occupé les mêmes fonctions au Congrès du travail du Canada, organisme qui a succédé au CCT. De 1966 à 1969, il y a travaillé comme directeur d’un projet du centenaire de la Confédération sur l’historique des syndicats au Canada de 1812 à 1902.

Pendant la majeure partie de sa carrière syndicale, il a donné des cours sur le fonctionnement du gouvernement canadien à l’Université Carleton (Ottawa) et, par la suite, il a donné des cours sur le gouvernement du Canada et sur l’histoire des syndicats canadiens à l’Université de Waterloo. De 1973 à 1977, il a été chancelier de l’Université Trent.

M. Forsey s’est porté candidat quatre fois sous la bannière de la Co-operative Commonwealth Federation (CCF). Durant les années 1930, il a contribué à la rédaction du Manifeste de Regina, le premier énoncé de politiques de la CCF.

M. Forsey a été nommé au Sénat en 1970. Il a pris sa retraite en 1979, à 75 ans, âge de la retraite obligatoire, et a été nommé au Conseil privé en 1985. Il a été fait Compagnon de l’Ordre du Canada, le grade le plus élevé, en 1988. L’honorable Eugene A. Forsey est décédé le 20 février 1991, laissant en héritage aux Canadiens sa vaste connaissance de leur système de gouvernement.

pied de page
Bas de la page