Bibliothèque du Parlement
Rapport
annuel

2017-2018

 
 
 

Message de la
bibliothécaire parlementaire

L’année 2017‑2018 a été sans contredit une année de transition pour la Bibliothèque. Alors que le mandat de bibliothécaire parlementaire de ma prédécesseure, Sonia L’Heureux, tirait à sa fin, la Bibliothèque finalisait et publiait son nouveau plan stratégique et achevait l’essentiel de son travail de préparation en vue de la fermeture de l’édifice du Centre. Ces deux projets ont offert à la Bibliothèque une belle occasion d’améliorer son fonctionnement et ses normes de service ainsi que de se préparer à relever les défis à venir.

Le nouveau plan stratégique de la Bibliothèque, l’Aperçu stratégique 2017-2022, établit trois priorités – pertinence, adaptabilité et un milieu de travail sain – qui guideront notre travail au cours des cinq prochaines années.

Déterminée à demeurer pertinente, la Bibliothèque continuera de fournir aux parlementaires et au public les produits et services dont ils ont besoin, sous une forme conviviale et aisément accessible, pendant la longue période de rénovation de l’édifice du Centre. Nous avons accompli en 2017‑2018 des progrès importants pour l’atteinte de cet objectif.

Heather Lank

D’abord et avant tout, nous avons pratiquement terminé les préparatifs de la fermeture de la Bibliothèque principale, dans l’édifice du Centre, un lieu emblématique que nos clients associent à notre travail. Grâce à ses succursales, nouvelles ou fraîchement rénovées, situées rue Wellington, rue Sparks et dans l’édifice de la Confédération, ainsi qu’à celles qui ouvriront dans l’édifice du Sénat du Canada, auparavant connu sous le nom de Centre de conférences du gouvernement, et dans l’édifice de l’Ouest, la Bibliothèque du Parlement continuera d’offrir aux parlementaires et au public un service moderne et novateur.

Nous avons aussi renforcé notre capacité d’offrir aux parlementaires des services liés à l’analyse comparative entre les sexes, aux activités internationales et à la production d’éléments visuels à l’appui de l’information, pour ne nommer que quelques-uns des domaines dans lesquels la Bibliothèque continuera de s’améliorer afin de demeurer une source d’information digne de confiance. Fait important, nous avons bénéficié d’une augmentation de budget de 10 % en 2017‑2018, ce qui nous a permis d’embaucher du personnel spécialisé dont nous avions grandement besoin et de mener des travaux de recherche plus approfondis afin de répondre aux besoins de nos clients parlementaires.

À l’approche de la fermeture de l’édifice du Centre, la Bibliothèque a également repensé ses services aux visiteurs. Le Sénat et la Chambre des communes seront situés à environ un kilomètre l’un de l’autre, le premier dans l’édifice du Sénat du Canada et la seconde dans l’édifice de l’Ouest, et nous accueillerons les visiteurs à ces deux nouveaux emplacements. Nous avons aussi commencé à planifier en partenariat avec l’Office national du film la création d’une visite virtuelle de l’édifice du Centre, avec son et images, afin de remplacer la visite physique des lieux. La phase initiale de ce projet devrait être prête en 2019.

L’engagement stratégique pris par la Bibliothèque en matière d’adaptabilité nous incite à nous transformer et à évoluer au gré des besoins de nos clients et de leur personnel. En 2017‑2018, nous avons restructuré notre système de gestion des finances et des ressources humaines afin de permettre à nos gestionnaires de prendre des décisions opérationnelles optimales et adaptées pour fournir un service efficace aux parlementaires et au public. Autre changement clé, le Bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) est devenu une entité distincte indépendante de la Bibliothèque du Parlement, et celle-ci l’a assisté dans cette transition. La Bibliothèque s’entendra au besoin avec le Bureau du DPB pour éviter le double emploi des ressources et des services fournis aux comités parlementaires ainsi qu’aux sénateurs et aux députés.

Notre troisième priorité stratégique – favoriser un milieu de travail sain – est essentielle à la réalisation de nos autres priorités. En 2017‑2018, nous avons adopté une stratégie visant à continuer de développer à la Bibliothèque une culture fondée de façon durable sur un milieu de travail sain, par la promotion de la santé mentale, de l’inclusion et de la diversité ainsi que la prévention du harcèlement.

C’est pour moi un honneur de reprendre le flambeau des mains de Mme L’Heureux après son mandat réussi à la tête de la Bibliothèque du Parlement. Grâce à elle, j’intègre une organisation très bien placée pour relever les défis et saisir les occasions qui se présenteront. Je suis impatiente de travailler avec le personnel de la Bibliothèque afin de concrétiser nos nouvelles priorités stratégiques et de guider l’organisation dans une ère nouvelle qui s’annonce intéressante et productive.



Heather Lank
Bibliothécaire parlementaire

 

 

Lire la suite...

 
 

La Bibliothèque en quelques chiffres

8 000
visiteurs dans les succursales de la Bibliothèque

 

357 900
personnes ont pris part aux visites guidées de l’édifice du Centre et des salles historiques de l’édifice de l’Est

2 700 000
sessions de recherche sur le portail des Ressources parlementaires historiques canadiennes

 

34 600
demandes de renseignements du public au sujet du Parlement

55 000
revues spécialisées accessibles en ligne aux utilisateurs de la Bibliothèque

 

11 900
demandes de services d’information et de référence de la part des parlementaires et de leur personnel

5 600
demandes de recherches et d’analyses de la part des parlementaires et de leur personnel

 
 
 
 
 

Nouvel aperçu stratégique
pour les prochaines années :

mettre l’accent sur la pertinence,
l’adaptabilité et un milieu de travail sain

Le contexte opérationnel de la Bibliothèque étant en constante évolution, nous établissons des plans stratégiques, que nous mettons régulièrement à jour en fonction des besoins, de manière à pouvoir nous adapter aux changements, prévisibles et imprévisibles, qui nous attendent.

En juillet 2017, nous avons publié notre nouveau plan stratégique, l’Aperçu stratégique 2017‑2022, qui établit les trois priorités – pertinence, adaptabilité et milieu de travail sain – qui guideront nos activités d’amélioration jusqu’en 2022.

Nombre de défis et de possibilités attendent la Bibliothèque ces prochaines années, particulièrement du fait de la fermeture de l’édifice du Centre. La rénovation de l’édifice, qui s’étalera sur une dizaine d’années, continuera d’orienter notre stratégie visant à permettre à la Bibliothèque de demeurer véritablement pertinente pour tous ses utilisateurs.

Priorité stratégique 1
Pertinence

Puisque la Bibliothèque fournit des services à des professionnels aux horaires chargés, il est de notre devoir d’offrir aux parlementaires et au public les produits et services dont ils ont besoin, sous une forme conviviale et aisément accessible.

Notre plan stratégique prévoit que la Bibliothèque prendra des mesures pour faire face au volume croissant et à la complexité grandissante des demandes de recherche, de référence et d’analyse des parlementaires, et qu’elle tirera parti de technologies novatrices pour améliorer l’expérience des utilisateurs dans un environnement de travail de plus en plus mobile.

La Bibliothèque entend bien assurer la continuité de ses services pendant les longs travaux de rénovation de l’édifice du Centre qui débuteront à la fin de 2018.

Préparation en vue de la fermeture de l’édifice du Centre

La Bibliothèque principale se trouve au cœur des travaux prévus pour la rénovation de l’édifice du Centre et elle devra donc elle aussi fermer ses portes. Pour la Bibliothèque, qui a entrepris la modernisation de ses services de référence en personne, cette fermeture sera une bonne occasion de dynamiser son offre de services aux parlementaires et au public, et de s’assurer qu’elle est prête et bien outillée pour servir ses utilisateurs tout au long des travaux.

En 2017‑2018, nous avons réalisé des progrès importants en ce qui concerne la modernisation des locaux existants et l’établissement de nouveaux points de service. Notre travail nous permettra d’effectuer une transition en douceur avec un minimum de dérangements.

Rénovation des succursales et conception de nouvelles

En 2017‑2018, la Bibliothèque a entamé la rénovation de deux succursales, celle du 125, rue Sparks et celle de l’édifice de la Confédération, qui ont rouvert leurs portes au courant de l’automne 2018. Les succursales rénovées offrent un environnement de travail moderne avec connectivité, des espaces pour travailler seul ou en groupe, ainsi que divers outils permettant aux utilisateurs de rester au fait de l’actualité et des affaires courantes.

Nous avons également travaillé en étroite collaboration avec Services publics et Approvisionnement Canada, le Sénat et la Chambre des communes pour concevoir deux nouvelles succursales, l’une située dans l’édifice du Sénat du Canada et l’autre dans l’édifice de l’Ouest. Elles viendront s’ajouter à la nouvelle succursale Wellington qui a ouvert ses portes en janvier 2017. La Bibliothèque disposera donc de cinq succursales après la fermeture de l’édifice du Centre.

Déplacement des collections de la Bibliothèque

Afin de mieux servir les parlementaires et le public, nous avons commencé à répartir les collections de la Bibliothèque principale entre les différentes succursales, mais la majorité des collections sera entreposée dans nos installations du 45, boulevard Sacré-Cœur, à Gatineau, au Québec. En parallèle, comme nous prévoyons une hausse de la demande de contenu numérique, nous renforcerons notre capacité de numérisation des documents imprimés conservés à cet emplacement.

Refonte des programmes destinés au public

La Bibliothèque administre un certain nombre de services aux visiteurs et de programmes d’éducation du public. Puisqu’ils seront tous touchés par la fermeture de l’édifice du Centre, la Bibliothèque y voit une occasion de les repenser.

En 2017‑2018, la Bibliothèque a poursuivi son travail pour réorienter et modifier ses programmes de manière à ce que le public puisse continuer de communiquer avec le Parlement, sur place et par l’entremise de diverses plateformes en ligne, tout au long des travaux. Nous nous affairons à mettre sur pied des visites guidées des nouvelles salles du Sénat et de la Chambre des communes, situées respectivement dans l’édifice du Sénat du Canada et dans l’édifice de l’Ouest. Un nouveau Centre d’accueil des visiteurs sera ouvert au public sur la Colline du Parlement et un nouveau système de réservation et de billetterie simplifiera le processus de réservation de billets pour les visiteurs.

Nous avons également poursuivi le travail entamé avec nos partenaires, notamment l’Office national du film, pour créer une visite virtuelle reposant sur une technologie immersive qui mettra en valeur l’art, l’architecture et les fonctions de l’édifice du Centre et du Parlement, ainsi que les personnages qui s’y rattachent, pendant toute la durée des travaux de rénovation. La phase initiale de ce projet devrait être lancée en 2019.

Réponse à l’augmentation de la demande

En 2017‑2018, la Bibliothèque a bénéficié d’une augmentation de ressources permanente de 4 millions de dollars pour lui permettre de mieux répondre au volume croissant et à la complexité grandissante des demandes provenant des comités, des associations et des parlementaires.

Nous avons concentré nos efforts sur quatre secteurs qui suscitent de plus en plus d’intérêt de la part des parlementaires : l’analyse comparative entre les sexes, les affaires internationales, les communications des comités et les éléments visuels à l’appui de l’information. Nous avons embauché des spécialistes et formé du personnel de recherche dans ces quatre domaines, et nous avons recruté du personnel supplémentaire pour aider les analystes et les bibliothécaires à accomplir leurs tâches complexes.

Ces nouvelles ressources nous ont permis notamment de produire L’analyse comparative entre les sexes plus au Canada, une publication parue avant la sixième semaine annuelle de sensibilisation à l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) du Canada. Ce document témoigne de la détermination de la Bibliothèque à renforcer sa capacité de mener des ACS+ pour ses clients parlementaires.

Amélioration de la communication visuelle

En 2017‑2018, la Bibliothèque s’est efforcée de produire un plus grand nombre d’éléments visuels pour faciliter l’assimilation du contenu de ses produits.

  • Nous avons travaillé avec la Chambre des communes à la conception de nouveaux modèles de rapports de comité.
  • Nous avons créé un programme de formation afin d’améliorer la manière dont le personnel de recherche, d’analyse et de référence utilise et intègre les éléments visuels dans les documents qu’il produit à l’intention des parlementaires.
  • Nous avons adopté une stratégie dans le cadre de laquelle notre Service d’information et de recherche parlementaires élabore des cartes et des éléments visuels et infographiques basés sur des données numériques. En voici un exemple dans la Note de la Colline Qu’est-ce qui a mal tourné pour la baleine noire de l’Atlantique?

Modernisation de PARLINFO

PARLINFO est le fonds d’information de la Bibliothèque sur les personnes et les événements qui ont façonné le Parlement depuis 1867. En novembre 2017 (le 150e anniversaire de la première réunion du Parlement), nous avons lancé un PARLINFO renouvelé dont la base de données, plus conviviale et modernisée par l’inclusion de données ouvertes, a été complètement remaniée. Ce remaniement assure également la préservation à long terme des informations historiques et réduit les efforts nécessaires pour entretenir la base de données.

Une personne qui consulte le contenu de la Bibliothèque et en personne, et par entremise du site web.

Harmonisation du contenu Web de la Bibliothèque

En 2016-2017, la Bibliothèque a entamé un renouvellement pluriannuel de 9 800 pages de contenu sur le site Web du Parlement du Canada pour offrir au public un accès à l’information moderne, simplifié et adapté aux appareils mobiles.

En mai 2017, la Bibliothèque a publié les premières pages d’accueil renouvelées dans le cadre de la phase initiale du projet. La nouvelle mouture des pages Web de la Bibliothèque améliore l’expérience des utilisateurs, facilite la navigation dans les documents et permet une meilleure harmonisation des contenus publiés par la Bibliothèque, le Sénat et la Chambre des communes.

La seconde phase de ce projet devait être terminée à l’automne 2018. Elle comporte la mise en ligne d’un contenu nouveau et réorganisé – notamment des sujets populaires comme l’histoire du Parlement, les renseignements pour les visiteurs et les filtres de consultation pour les publications de recherche – qui facilitera l’accès aux produits et services de la Bibliothèque.


 

Priorité stratégique 2
Adaptabilité

En plus de réagir au changement, la Bibliothèque doit aussi le prévoir. Dans cet esprit, elle travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour stimuler l’innovation et ainsi fournir le meilleur service possible aux parlementaires et au public.

En 2017‑2018, la Bibliothèque a amélioré ses systèmes et outils de gestion des ressources pour répondre avec souplesse aux changements qui surviendront pendant la fermeture de l’édifice du Centre.

Un système de gestion remanié

La Bibliothèque a remanié son système de gestion des principaux processus opérationnels pour favoriser une administration plus attentive des ressources, une meilleure gestion des risques et une plus grande transparence dans la communication des résultats de l’organisation, y compris sur le plan des ressources humaines et des finances. Le nouveau système a été lancé avec succès le 1er avril 2018. La Bibliothèque continue de configurer et de tester une solution pleinement intégrée. Une fois la migration vers ce nouveau système achevée, nos décideurs pourront communiquer plus efficacement et prendre les décisions opérationnelles les plus judicieuses et les mieux adaptées, qui se traduiront en fin de compte par de meilleurs services pour les parlementaires et le public.

Une main-d’œuvre compétente et adaptable

Un cadre de compétences est un document qui définit les comportements souhaitables et les niveaux de compétence attendus pour chaque description de poste et qui établit ainsi, dans ses grandes lignes, le modèle à suivre pour obtenir un bon rendement au travail dans l’organisation. La Bibliothèque a renouvelé son cadre de compétences en 2017‑2018 et a mis en relief l’importance du service à la clientèle, de la faculté d’adaptation et de l’intégrité parmi les compétences essentielles de tous les employés. Ce cadre permettra d’appuyer l’adaptabilité de l’organisation et facilitera la planification de la relève.

La Bibliothèque a également formé des employés dans quatre nouveaux domaines prioritaires, dont l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). Cette formation vaste et approfondie permettra aux employés de mieux répondre aux demandes des parlementaires.

Une transition réussie pour le Bureau du directeur parlementaire du budget

En juin 2017, le Parlement a adopté une loi qui a fait du Bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) une organisation distincte relevant directement du Parlement et non plus de la Bibliothèque. La séparation est devenue effective en septembre 2017.

La Bibliothèque a fourni des services stratégiques, opérationnels et de planification qui ont facilité la transition du DPB vers son rôle d’agent indépendant du Parlement. Par ailleurs, la Bibliothèque et le Bureau du DPB ont conclu plusieurs ententes visant à maintenir la prestation de certains services une fois le DPB indépendant.

Notre équipe de gestion des documents a facilité la transition du Bureau du DPB en formulant des recommandations quant à la répartition appropriée des documents à conserver après la transition. Ces recommandations ont tenu compte de la nécessité de concilier deux impératifs, à savoir l’intégrité des archives de la Bibliothèque et les besoins opérationnels du nouveau Bureau du DPB.

Alors que, comme le veut son mandat, le Bureau du DPB prépare des analyses économiques et financières (y compris, maintenant, une estimation des coûts des promesses de campagne électorale), la Bibliothèque, quant à elle, continue d’appuyer les parlementaires en leur fournissant des analyses économiques et financières non partisanes, soit sur demande à titre confidentiel, soit par la voie de diverses publications. La Bibliothèque appuie également les comités parlementaires en leur affectant des analystes, dont les travaux à caractère économique et financier facilitent notamment l’examen en comité des prévisions budgétaires du gouvernement.


Priorité stratégique 3
Un milieu de travail sain

Le nouveau plan stratégique de la Bibliothèque comporte des priorités ambitieuses dont la réalisation exige de pouvoir compter sur une main-d’œuvre en bonne santé. Par ailleurs, si la Bibliothèque veut demeurer pertinente et répondre en souplesse au changement, il faut que ses employés sachent prendre des risques calculés et soient prêts à tirer des enseignements des réussites, comme des échecs.

En 2017‑2018, dans la foulée de ses efforts des années précédentes, la Bibliothèque a continué de promouvoir un milieu de travail sûr et sain. Nous nous sommes efforcés de recruter une main-d’œuvre capable de fournir un excellent service dans cet environnement où la technologie et les connaissances évoluent sans cesse et nous avons mis un accent particulier sur la promotion de la santé mentale.

Une stratégie cohérente

Pour assurer à tous un milieu de travail sain, la Bibliothèque a élaboré une stratégie cohérente pour l’ensemble de l’organisation dans le but de changer la culture de la Bibliothèque de manière permanente pour qu’elle soit propice à l’établissement d’un milieu de travail sain à long terme.

La Bibliothèque a effectué son premier sondage sur un milieu de travail sain, en a fait connaître les résultats au personnel et a proposé des mesures susceptibles de remédier à certains problèmes. À en juger par les résultats du sondage, la Bibliothèque sait mobiliser ses effectifs, mais a encore du travail à faire au niveau de la clarté du leadership et des attentes, ainsi que du respect et de la courtoisie.

En réaction aux résultats du sondage, la Bibliothèque a fourni une formation aux gestionnaires et aux employés afin qu’ils soient mieux équipés et se sentent à l’aise pour promouvoir un milieu de travail sain. Elle a également élargi sa formation sur la prévention du harcèlement pour répondre à certains besoins exprimés par les employés et les gestionnaires.

Prévention du harcèlement

En 2017‑2018, la Bibliothèque a accordé une importance plus grande à la prévention du harcèlement et à la résolution de plaintes pour harcèlement. L’avocate générale et la division des ressources humaines ont examiné le projet de loi C-65, Loi modifiant le Code canadien du travail (harcèlement et violence), la Loi sur les relations de travail au Parlement, et la Loi no 1 d’exécution du budget de 2017, pour évaluer les conséquences et les risques possibles qu’entraînerait pour la Bibliothèque l’entrée en vigueur éventuelle des nouvelles obligations législatives. La Bibliothèque a offert plus de formations en prévention du harcèlement et a communiqué avec ses partenaires de la Colline du Parlement pour qu’ils abordent ces enjeux avec leurs employés respectifs.

La Bibliothèque a également travaillé en étroite collaboration avec d’autres organisations parlementaires pour régler des plaintes mettant en cause des employés de la Bibliothèque. Dans tous les cas, les organisations concernées ont pris les mesures appropriées. La Bibliothèque travaille sans relâche pour être mieux à même de prévenir et de régler les problèmes de harcèlement au travail.

Promotion de la diversité

La nouvelle politique sur la diversité, ébauchée en 2018 et ouverte à la consultation jusqu’à la fin de 2018, constitue un élément important du plan stratégique de la Bibliothèque. Cette politique est axée sur la promotion d’une culture qui favorise l’intégration au travail et contribue à l’élimination de la discrimination dans tous les aspects de l’emploi, de l’embauche au maintien en poste de l’effectif. La nouvelle politique vise à permettre à tous les employés de participer et de contribuer pleinement aux activités de la Bibliothèque, et à aider la Bibliothèque à se conformer à la Loi canadienne sur les droits de la personne, qui interdit la discrimination.

Une conseillière discute avec un employé.

Mettre les employés en contact avec des conseillers

Au cours de 2017‑2018, la Bibliothèque a déployé le nouveau programme d’aide aux employés et à leur famille. Il s’agit d’un service de consultation à court terme, volontaire et confidentiel, qui permet de mettre en contact les employés et les membres de leur famille immédiate avec un réseau de conseillers, de psychologues, de travailleurs sociaux et de spécialistes auxquels ils ont accès 24 heures sur 24.

 
 
 
 
 

Services

Les activités d’amélioration continue de la Bibliothèque découlent du service que nous fournissons aux parlementaires et au public. Nos employés veillent à ce que toute l’information produite par la Bibliothèque – qu’il s’agisse de recherches personnalisées pour les législateurs, d’information organisée ou de ressources pédagogiques pour les professeurs – soit fiable, impartiale et adaptée aux besoins de nos clients.

Services de référence et de recherche

En 2017‑2018, la Bibliothèque a constaté une demande accrue de services, les parlementaires lui soumettant régulièrement leurs demandes d’information. La Bibliothèque appuie les parlementaires à titre individuel ou en leur qualité de membres de comités, d’associations et de délégations parlementaires. Elle leur fournit des services non partisans d’information et de référence ainsi que de recherche et d’analyse sur les grands enjeux de l’heure, ou les aide à trouver des documents ou à vérifier des faits, en ligne, au téléphone ou en personne.

Demandes de services d’information et de référence, et de services de recherche et d’analyse, par groupe d’utilisateurs, 2017‑2018
Groupes d’utilisateurs Information et référence1 Recherche et analyse2
Parlementaires et leur personnel
(y compris le personnel de circonscription)
11 550 1 338
Sénateurs
1 808 319
Députés
9 742 1 019
Comités, associations et délégations parlementaires 366 4 259
Comités du Sénat
76 602
Comités de la Chambre des communes
174 1 246
Comité mixte permanent d’examen de la réglementation
0 1 8113
Associations et délégations
116 600
Employés du Sénat, de la Chambre des communes et de la Bibliothèque du Parlement 4 783
Grand public 34 598
Autres utilisateurs autorisés4 2 835 62
Total 54 132 5 659

  1. Répondre à une demande d’information consiste à fournir en temps utile des éléments d’information, des vérifications de faits, des résultats de recherches d’information personnalisées, des copies d’articles d’actualité, de publications officielles ou d’autres documents, de l’information bibliographique, des références justificatives, des conseils et de l’orientation relativement aux produits et services de la Bibliothèque du Parlement, et l’accès aux articles de la collection.
  2. Le personnel de la Bibliothèque fournit sur demande aux parlementaires, aux comités parlementaires et aux associations et délégations parlementaires des analyses approfondies d’enjeux de politique publique ou de projets de loi, des analyses comparatives et interprétatives et des analyses statistiques, et ce, par la voie de séances d’information en personne, de notes de recherche, de brefs documents d’information et d’études de fond. Le personnel de la Bibliothèque prépare également des notes d’allocution, des monographies de pays, des plans de travail, ainsi que des projets de lettres, de communiqués et de rapports de comité et d’association.
  3. Le travail réalisé pour le Comité comprend notamment la préparation de lettres destinées aux ministères, de rapports, de correspondance électronique et de notes aux dossiers.
  4. Les autres utilisateurs autorisés des services d’information et de référence comprennent, par exemple, le gouverneur général, le Cabinet du premier ministre, les agents du Parlement, le personnel de recherche des caucus, les membres de la Tribune de la presse parlementaire et les bibliothèques législatives. Parmi les autres utilisateurs autorisés des services de recherche et d’analyse, on compte notamment le gouverneur général et les hauts fonctionnaires du Parlement.

Information et référence

Les bibliothécaires de recherche et les techniciens d’information et de recherche de la Bibliothèque appuient le travail des parlementaires et des autres utilisateurs autorisés en leur fournissant en temps utile des réponses non partisanes à un large éventail de questions et en préparant des recueils d’articles d’actualité et d’information d’autres sources. Au nombre des services offerts figurent les recherches personnalisées d’information, la vérification de faits et la consultation de publications imprimées et électroniques de la collection de la Bibliothèque.

Les membres de l’équipe des services d’information de la Bibliothèque répondent aux questions du public. Ces questions vont des demandes de renseignements pour visiter le Parlement aux demandes d’information sur le rôle et l’histoire du Parlement, en passant par les demandes de documents d’information grand public et de documents parlementaires. Par exemple, la Bibliothèque fournit chaque année plus de 2 200 copies de documents parlementaires au public et aux journalistes en plus de celles fournies aux parlementaires.

  • Nos bibliothécaires de référence et nos techniciens en bibliothéconomie ont répondu à 11 550 demandes de services provenant de parlementaires à titre individuel et de leur personnel.
  • Nos agents d’information ont répondu à 34 598 demandes de renseignements du grand public.

Recherche et analyse

Les équipes d’analystes – avocats, scientifiques, économistes, spécialistes des sciences politiques et sociales, et autres professionnels – répondent aux demandes individuelles et confidentielles des parlementaires sous la forme de documents de recherche personnalisés ou de séances d’information en personne.

  • Nos analystes ont répondu à 1 338 demandes de recherche et d’analyse provenant de parlementaires à titre individuel et de leur personnel.

Appui aux comités et aux associations

L’équipe d’experts de la Bibliothèque fournit aux comités du Sénat et de la Chambre des communes ainsi qu’aux associations parlementaires des conseils et des services de recherche et d’analyse confidentiels et non partisans dans une foule de domaines.

Soutien aux comités parlementaires

Les analystes de la Bibliothèque affectés aux comités parlementaires ont offert à ceux‑ci un appui constant en assumant les responsabilités suivantes :

  • préparation d’études générales et de plans de travail;
  • rédaction de documents d’information et de suggestions de questions en vue des réunions de comités;
  • analyse et synthèse de témoignages;
  • rédaction de rapports de comité;
  • offre de conseils aux présidents et aux membres des comités;
  • soutien en matière de recherche durant tout le cycle financier du budget fédéral.

La Bibliothèque a affecté des analystes à plus de 50 comités du Sénat et de la Chambre des communes, ainsi qu’aux 13 associations parlementaires reconnues. Collectivement, ces analystes ont répondu à 1 848 demandes de recherche émanant des comités parlementaires et à 600 demandes provenant des associations et des délégations parlementaires.

Les analystes affectés au Comité mixte permanent d’examen de la réglementation ont mené à bien 1 811 projets.

Services de recherche appuyant les activités internationales

La Bibliothèque a affecté des analystes à toutes les associations parlementaires pour leur fournir un appui constant et accompagner les délégations lors de réunions internationales. Nos analystes et bibliothécaires ont préparé ce qui suit :

  • un suivi des médias adapté aux besoins;
  • des études générales;
  • des projets de résolutions et de modifications pour les assemblées interparlementaires;
  • des cahiers d’information et des notes d’allocution;
  • des rapports de délégations;
  • des programmes pour les réunions et les conférences internationales.
Dialogue fructueux avec les parlementaires

En plus des réunions périodiques entre le personnel de la Bibliothèque et les présidents de comités et d’associations parlementaires, les membres de la haute direction de la Bibliothèque ont mené à terme une série de rencontres amorcée en 2016-2017 avec les présidents des comités de la Chambre des communes pour connaître leurs attentes actuelles et futures à notre égard. Ces rencontres ont permis à la Bibliothèque de s’assurer que les parlementaires comprennent bien les services qu’elle leur offre, ainsi que le rôle de ses analystes affectés aux comités et aux associations.

La Bibliothèque a aussi contribué au travail du Comité de liaison de la Chambre des communes, du Conseil interparlementaire mixte et de leurs sous-comités. Ces organes ont tous de grandes responsabilités, la plupart liées au budget, à l’affectation de fonds et aux enjeux administratifs, qui contribuent au bon fonctionnement des comités et des associations parlementaires.

Publications de recherche

La Bibliothèque a produit un large éventail de publications de recherche en ligne pour appuyer les parlementaires, ainsi que les comités et associations parlementaires, en leur procurant en temps utile des analyses fiables sur des questions importantes, des mesures législatives et de grands dossiers d’intérêt public.

Nos publications non partisanes traitent de questions d’actualité et de nouveaux enjeux qui présentent un intérêt dans le contexte du travail effectué au Parlement et dans les circonscriptions.


Nombre de publications en 2017-2018

22

Résumés législatifs

(sans compter les versions préliminaires)

Documents expliquant dans un langage simple l’objectif et l’historique des projets de loi d’initiative gouvernementale ou parlementaire

 

20

Notes de la Colline

Aperçus concis de dossiers d’actualité et d’enjeux émergents auxquels les parlementaires s’intéressent de près

 
 

21

Études générales et En bref

Analyses approfondies de questions stratégiques et courts rapports sur des questions d’actualité qui renferment des liens vers des documents de fond sur le même sujet

113

Profils de la série sur le commerce et l’investissement

Renseignements sur les rapports commerciaux que le Canada entretient avec d’autres pays. La série a été enrichie en 2017‑2018 en réponse à l’augmentation des voyages internationaux des comités et des associations

Publications de recherche sur Twitter

Les comptes Twitter des publications de recherche de la Bibliothèque, @BdPRecherche et @LoPResearch, aident les parlementaires et leur personnel à rester au fait des travaux de recherche de la Bibliothèque.

En 2017‑2018, ces comptes Twitter ont connu une forte augmentation du nombre de leurs abonnés. Les parlementaires et le public se sont particulièrement intéressés à certaines publications et ont notamment été nombreux à partager les gazouillis sur les Notes de la Colline intitulées Les jeunes parlementaires dans le monde et La Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

De meilleurs visuels pour de meilleures décisions

En 2017‑2018, la Bibliothèque a élargi sa gamme de services infographiques et a préparé un grand nombre d’éléments visuels, dont 239 cartes produites par système d’information géographique (SIG) et beaucoup de documents contenant un ou plusieurs éléments infographiques complexes, pour des publications de recherche, des documents de recherche et des rapports de comités. Voici l’exemple d’une infographie, « Homologation et prix des médicaments d'ordonnance », dans le rapport Un régime d'assurance-médicaments universel pour tous les Canadiens : une nécessité pdf (11.9 ko, 160 pages) du Comité permanent de la santé de la Chambre des communes.

D’autres entités du gouvernement ont demandé la permission d’utiliser les visuels produits par la Bibliothèque, signe de la qualité de nos créations infographiques.

Une cartographie représentant les cartes créés par les système d'information géographique.

Demande accrue de cartographie par SIG

À l’aide de la cartographie par SIG, la Bibliothèque crée des cartes interactives, riches en contenu et faciles à comprendre. Nous en créons à la fois pour les publications de recherche de la Bibliothèque et, sur demande, pour les rapports des comités et des associations parlementaires.

La cartographie par SIG s’est avérée particulièrement utile pour répondre aux demandes des parlementaires désireux d’obtenir des informations à l'échelle internationale, nationale, régionale ou provinciale ou encore à l’échelle des circonscriptions, sur des sujets aussi divers que les flux de réfugiés en Afrique, les sépultures marines de la Deuxième Guerre mondiale, les feux de forêt au Canada et l’utilisation des terres agricoles.

En 2017‑2018, nos analystes spécialisés en SIG ont produit 239 cartes pour des clients parlementaires.

 

Information organisée

La Bibliothèque continue de jouer un rôle essentiel pour garder les parlementaires et leur personnel bien au fait des affaires courantes qui touchent leurs rôles et obligations de tous les jours.

Nous offrons un excellent service de suivi de l’actualité quotidienne et des affaires courantes en évaluant, réunissant et diffusant l’information et les ressources qui appuient le mieux le travail des parlementaires. Nous formulons également des conseils sur la manière dont les parlementaires et leur personnel peuvent gérer eux-mêmes leurs activités de suivi des médias. En 2017‑2018, nous avons offert :


  • 200 numéros de Quorum (1 160 abonnés)
    Compilation quotidienne des principales nouvelles au Canada
  • 55 numéros de QuorumNouvelles du monde (726 abonnés)
    Compilation hebdomadaire des principales nouvelles du monde entier
  • InfoMedia (583 abonnés; 1 783 alertes personnalisées)
    Outil de veille médiatique qui offre un accès en texte intégral à des sources de nouvelles canadiennes et internationales avec la possibilité pour les abonnés de créer des alertes personnalisées afin de rester à l’affût de l’actualité
  • 35 numéros de Radar (767 abonnés; 5 480 demandes d’articles)
    Recueil de rapports, d’articles et d’autres documents sur des questions intéressant les parlementaires

Nous avons également offert les ressources suivantes :

  • Collection de transcriptions et d’enregistrements – Une collection de transcriptions et d’enregistrements audio et vidéo d’émissions d’affaires publiques. La Bibliothèque a entrepris une mise à jour logicielle de sa collection de transcriptions et d’enregistrements qui améliorera la prestation de ce service. La mise à jour sera terminée en 2018-2019.
  • Journaux canadiens et étrangers – Parmi ces journaux se trouvent les principales sources de nouvelles relatives à la Colline. En 2017‑2018, la Bibliothèque a ajouté des journaux à sa collection ou élargi l’accès à des sources de nouvelles pour mieux servir ses utilisateurs, avec le souci d’une gestion rationnelle de ses ressources.

Ressources de recherche

Bases de données A à Z

En 2017‑2018, la Bibliothèque a amélioré la convivialité de sa collection de bases de données en mettant à jour les descriptions des sujets dans sa liste de « Bases de données A à Z ». Les « Bases de données A à Z » constituent un point d’accès très prisé aux diverses ressources électroniques auxquelles la Bibliothèque est abonnée. Les clients ont utilisé cet outil pour trouver les ressources les plus pertinentes à leur travail 35 % plus souvent en 2017‑2018 qu’au cours de l’année précédente.

La Bibliothèque a également acquis de nouvelles bases de données afin d’accroître l’accès des utilisateurs à de la documentation historique et à des magazines d’actualités, de même qu’à du contenu législatif et à des rapports de recherche internationaux.

Guides thématiques

Grâce aux guides thématiques, les parlementaires et leur personnel peuvent consulter des ressources fiables et faisant autorité sur des sujets précis. Ces guides fournissent de l’information sur les collections de la Bibliothèque ainsi que des liens vers des ouvrages, des sites Web et des bases de données.

La Bibliothèque choisit les thèmes en fonction des sujets les plus fréquemment abordés dans les demandes d’information des parlementaires. Nous avons mis à jour tous les guides thématiques en 2017‑2018 pour que nos utilisateurs aient accès aux ressources les plus récentes, et nous avons réorganisé la mise en page pour rendre la recherche plus intuitive. Résultat : une augmentation de 28 % du nombre de consultations par rapport à l’année précédente.

Données par zone géographique

En septembre 2017, la Bibliothèque a lancé son nouvel outil « Données par zone géographique », qui fournit une plateforme en ligne conviviale permettant aux parlementaires et à leur personnel de consulter, d’organiser et d’exporter de l’information socioéconomique et des renseignements sur les paiements de transfert par zone géographique (y compris par circonscription fédérale) ainsi que par ministère ou organisme.

Les applications les plus populaires au sein de la Bibliothèque.

Les applications populaires de la Bibliothèque

Les utilisateurs de la Bibliothèque se servent de plus en plus d’appareils mobiles pour consulter les journaux et les revues. En 2017‑2018, ils ont lu 170 250 articles par l’entremise de deux des applications de journaux et de revues les plus prisées de la Bibliothèque qui, ensemble, donnent accès à plus de 7 000 titres. Il s’agit d’une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente.

 

Collections de la Bibliothèque

La Bibliothèque consacre des ressources considérables à l’établissement de collections pertinentes pour répondre aux besoins d’information des parlementaires. Nous nous assurons que nos utilisateurs peuvent accéder à nos collections en ligne aussi facilement que possible, où qu’ils soient, au bureau, à la maison, ou en déplacement avec leur appareil mobile.

Une autre fonction de la Bibliothèque consiste également à préserver ses collections pour les générations futures. Elle est également responsable de l’accès aux informations historiques concernant le Parlement.

Amélioration du catalogue

La Bibliothèque a mis en œuvre une nouvelle interface pour son catalogue, a amélioré certaines fonctionnalités de celui-ci et en a ajouté de nouvelles en vue de faciliter l’accès des utilisateurs aux ressources. Notre équipe a continué de fournir des rapports détaillés sur les collections de la Bibliothèque dans le contexte du déménagement des collections en prévision de la fermeture prochaine de l’édifice du Centre, ce qui facilite l’inventaire des collections, précise l’emplacement de celles-ci et optimise les processus opérationnels.

Notre équipe de développement de la collection a préparé et diffusé une liste des nouvelles acquisitions pour faire connaître les ajouts récents à la collection. Elle a également commencé à faire la promotion d’événements organisés par la Bibliothèque sur la page d’accueil du catalogue afin d’en informer ses employés et ses utilisateurs.

Analyse de la collection

En 2017, notre équipe de développement de la collection a entrepris une analyse approfondie de l’utilisation qui est faite de la collection de la Bibliothèque et des défis actuels que soulève le maintien d’une collection de recherche de haut niveau.

Dans le cadre de cette initiative, nous avons constitué un nouveau groupe consultatif ayant pour mandat de renforcer les liens entre les intervenants internes de la Bibliothèque qui sont concernés par la collection. Ce groupe permettra de fonder les décisions relatives au développement de la collection sur une approche plus souple et plus factuelle.

Un budget plus stable

La Bibliothèque a obtenu un budget plus important et plus stable pour développer et numériser la collection. Ces fonds nous permettront d’améliorer le service offert au Parlement en fournissant du nouveau contenu et en numérisant davantage de contenu.

Poursuite de la numérisation

En 2017‑2018, la Bibliothèque a continué de numériser les documents parlementaires en ajoutant près de 570 documents au catalogue en ligne mis à la disposition des utilisateurs parlementaires. La Bibliothèque continue d’appliquer sa taxinomie des sujets à chaque document parlementaire, ce qui signifie qu’un utilisateur peut s’abonner à un fil de sujet et être averti dès qu’un document portant sur ce sujet est ajouté au catalogue. La Bibliothèque peut aussi, grâce à cette méthode, ajouter les nouveaux documents parlementaires à la page « Exploration par sujet » de son site intranet et permettre ainsi aux parlementaires de trouver eux-mêmes ce qu’ils cherchent.

Avant l’explosion de l’information en ligne, la Bibliothèque conservait des collections de renseignements et d’articles d’actualité sur des sujets d’intérêt particulier relatifs au Parlement dans des dossiers placés dans des classeurs verticaux. La Bibliothèque est en train de numériser ce contenu historique afin de le rendre plus facilement accessible au personnel et de faciliter ainsi son travail de recherche et de référence pour le compte des parlementaires et du public. En 2017‑2018, les dossiers conservés dans des classeurs verticaux qui contenaient la collection historique de renseignements sur les édifices du Parlement ont été numérisés et ajoutés à la collection en ligne.

Notre groupe de travail sur la planification de la préservation a été formé en 2017 et il a dressé une liste d’articles – comme des projets de loi historiques et des documents de comités – qui seront massivement numérisés, afin de faciliter la recherche et la préservation du contenu parlementaire historique important. Nous avons aussi commencé à renforcer nos capacités techniques de numérisation sur demande dans nos locaux d’entreposage externes, afin de nous assurer que la collection demeure facilement accessible à nos utilisateurs.

Préservation des ressources historiques

Le laboratoire de préservation de la Bibliothèque a mis à exécution de nombreux projets spéciaux en 2017‑2018, y compris la restauration d’importants articles historiques de nos collections et des projets concernant le protocole, comme la conception de livres des visiteurs officiels pour les présidents du Sénat et de la Chambre des communes. Le laboratoire a préservé plus de 1 000 articles supplémentaires, notamment en fabriquant des boîtiers (pour protéger les objets lors de la manipulation), en appliquant des traitements pour la conservation des articles et en réparant des reliures ordinaires de bibliothèque.

Le laboratoire de préservation a apporté un changement important à ses processus en 2017‑2018 : il a recouru à du papier Japon pour remplacer des reliures de cuir détériorées. Cette technique, utilisée de manière sélective, a l’avantage d’être plus rapide, moins coûteuse, et plus durable que les réparations réalisées avec du cuir.

Un débat 'scrapbook'.

Les « Scrapbook Debates »

Les « Scrapbook Debates » de la Bibliothèque, inscrits au Registre de la Mémoire du monde du Canada de l’UNESCO, sont une collection de coupures de presse sur les délibérations du Sénat et de la Chambre des communes. Publiés de 1867 à 1871, soit avant que le Parlement institue un compte rendu officiel de ses débats, ces articles demeurent la seule source d’information structurée sur les délibérations qui ont eu lieu au Parlement à l’époque.

Les « Scrapbooks » ont été créés après que les membres de la première législature du Canada eurent décidé qu’il coûterait trop cher de consigner leurs délibérations mot à mot. Les parlementaires avaient alors estimé que les articles des journalistes de la Tribune de la presse suffiraient à satisfaire le public.

Les employés de la Bibliothèque découpaient les articles et les collaient dans des albums (les « Scrapbooks ») dans lesquels ils ajoutaient à la main, dans les marges, des annotations et des index partiels, qui étoffent le contexte historique. Même si les « Scrapbook Debates » ont toujours été réservés à l’usage du Parlement, ils ont été fréquemment consultés et se sont dégradés au fil des ans. Les albums sont aujourd’hui conservés individuellement dans des boîtes, dans la salle à température contrôlée réservée aux livres rares de la Bibliothèque. Les versions numériques de leur contenu peuvent être consultées par le public sur notre portail des Ressources parlementaires historiques canadiennes.

Géré par la Commission canadienne pour l’UNESCO, le Registre de la Mémoire du monde du Canada a pour but de favoriser la préservation du patrimoine documentaire. L’inscription des « Scrapbook Debates » au Registre témoigne de leur importance et valorise leur préservation.

 

Succursales de la Bibliothèque

Après la fermeture de l’édifice du Centre, les succursales de la Bibliothèque continueront de fournir aux parlementaires des services conviviaux ainsi que des lieux agréables pour lire ou faire des recherches. Des bibliothécaires y aideront les parlementaires et leur personnel à planifier leurs projets de recherche et à tirer profit de nos collections.

De nouvelles succursales et des succursales rénovées

Afin de se préparer à la fermeture et à la rénovation de l’édifice du Centre, la Bibliothèque a rénové deux de ses succursales, celle du 125, rue Sparks et celle de l’édifice de la Confédération. Elles ont rouvert leurs portes à la fin de 2018.

Par ailleurs, la Bibliothèque travaille en étroite collaboration avec Services publics et Approvisionnement Canada, le Sénat et la Chambre des communes pour ouvrir deux nouvelles succursales, l’une dans l’édifice du Sénat du Canada et l’autre dans l’édifice de l’Ouest. Elles viendront s’ajouter à la nouvelle succursale Wellington, ouverte en janvier 2017.


Possibilités d’apprentissage

La Bibliothèque offre aux parlementaires et à leur personnel des possibilités d’apprentissage de haut niveau et des colloques sur les politiques publiques, la législation et d’autres thèmes. Nous offrons également des formations en ligne et en personne pour aider les parlementaires à utiliser nos services et pour mieux les informer du large éventail de ressources de la Bibliothèque. La participation a été forte en 2017‑2018, et nous avons ajouté de nouvelles séances de formation sur les principaux domaines d’intérêt des utilisateurs.

Colloques avec des invités de marque

En 2017‑2018, nous nous sommes efforcés de recruter des invités de marque pour nos colloques et nous avons collaboré avec des fournisseurs novateurs de services de perfectionnement professionnel. La participation à nos colloques a augmenté d’environ 26 % comparativement à l’année précédente.

Parmi nos invités bien connus a figuré la très honorable Kim Campbell – la seule femme à avoir été première ministre du Canada. Elle s’est entretenue avec la bibliothécaire parlementaire en octobre 2017, lors d’un colloque qui a été l’un des plus courus de l’histoire de la Bibliothèque.

Offre de formations dans nos succursales

En 2017‑2018, la Bibliothèque a lancé un nouveau programme de formation qui vise à s’assurer que les parlementaires et leur personnel utilisent nos ressources documentaires de manière optimale.

La Bibliothèque a préparé six séances de formation de 30 minutes, en petits groupes, et a commencé à les offrir dans diverses succursales vers la fin de 2017‑2018. On y a abordé des sujets comme le suivi des médias et de l’actualité, la manière de se procurer de l’information pour aider les électeurs, et comment trouver des statistiques, des rapports et des articles de recherche.

Soutien apporté aux parlementaires pour les aider à se servir de nos ressources

La Bibliothèque a tenu plus de 120 séances d’information pour orienter et former plus de 600 parlementaires et leur personnel au sujet des ressources et services de la Bibliothèque.

La majorité de ces séances a pris la forme de visites ou de formations en personne, nos utilisateurs préférant avoir un contact direct avec notre personnel. Les séances les plus prisées ont porté sur les produits et services généraux de la Bibliothèque. Nous avons également donné des formations détaillées sur la nouvelle interface « clients » du catalogue de la Bibliothèque et sur la nouvelle interface « employés » du système intégré de la Bibliothèque.

La Bibliothèque a aussi préparé de nouveaux guides d’utilisation pour ses applications les plus utilisées afin d’aider les parlementaires à tirer le meilleur parti de ces outils.


Renseignements pour le grand public

Le service d’information de la Bibliothèque répond aux demandes de renseignements généraux sur le Parlement du Canada. En 2017‑2018, notre personnel a répondu à plus de 34 500 questions du public sur le rôle, l’histoire et les travaux du Parlement. Notre équipe a aussi diffusé sur demande les documents parlementaires et a aiguillé les Canadiens vers les bureaux et ressources parlementaires qu’ils cherchaient.

Information sur le Parlement

PARLINFO, une base de données historiques sur les personnes, les événements et les institutions qui ont façonné le Parlement, est resté un site très consulté en 2017‑2018. Un PARLINFO repensé et plus convivial a été lancé en novembre 2017 et c’est sur cette nouvelle version que reposera la diffusion future des données historiques sur le Parlement.

Numérisation des ressources historiques

La Bibliothèque collabore avec le Réseau canadien de documentation pour la recherche et Canadiana, un organisme qui a pour objectif de rendre le patrimoine culturel du Canada facilement accessible en ligne, pour offrir l’accès au portail des Ressources parlementaires historiques canadiennes. Ce portail mène à une base de données interrogeable contenant les textes intégraux des Débats et des Journaux du Sénat et de la Chambre des communes depuis 1867.

En 2017‑2018, la Bibliothèque a lancé une initiative de numérisation de masse des publications parlementaires, que nous espérons terminer d’ici la fin du prochain exercice et qui ira enrichir les collections déjà accessibles sur le portail. Par cette initiative, la Bibliothèque peut répondre aux besoins des utilisateurs en élargissant l’accès numérique aux collections historiques importantes. En 2017‑2018, 2,7 millions de sessions de navigation et de recherche ont été effectuées sur le portail des Ressources parlementaires historiques canadiennes, qui a enregistré 888 000 recherches en texte intégral et 5,7 millions de pages consultées. Nous nous attendons à ce que ces chiffres continuent d’augmenter une fois que les nouvelles collections auront été ajoutées.


Diffusion de l’information auprès du public

La Bibliothèque accueille les visiteurs au Parlement et renseigne le public par la voie de services variés comme des visites guidées, des outils pédagogiques, des sites Web interactifs et des publications d’information qui ciblent les Canadiens de tous âges.

Accueil du public au Parlement

En 2017‑2018, la Bibliothèque a continué d’accueillir les visiteurs au Parlement et de leur offrir des visites de l’édifice du Centre et de l’édifice de l’Est, ainsi que des services informels d’interprétation du patrimoine à l’observatoire de la Tour de la Paix et à la Chapelle du Souvenir. Nous avons également aidé les Canadiens à comprendre le fonctionnement du Parlement à l’aide de ressources Web consacrées à ce sujet et de produits pédagogiques pour les professeurs, les jeunes et le grand public.

Nous avons poursuivi avec succès notre campagne promotionnelle nationale pour mieux faire connaître les ressources, les produits et les services du Parlement, et encourager leur utilisation. Grâce à Facebook et à Google AdWords, nous sommes parvenus aux résultats suivants :

5 000
nouveaux abonnés aux pages Facebook @PARLjeunes et @PARLyouth du Parlement du Canada, tenues par la Bibliothèque, qui comptent en tout 30 000 abonnés

75 000
visionnements sur les chaînes YouTube PARLjeunes et PARLyouth

 

950 000 et

500 000
consultations respectivement de Notre pays, notre Parlement et d’Une histoire à découvrir – Les Canadiens et leur système de gouvernement, deux ressources phares de la Bibliothèque au sujet du Parlement

 

Faits saillants des visites guidées offertes par la Bibliothèque

Visites de l’édifice du Centre – La Bibliothèque a accueilli plus de 339 000 visiteurs pour des visites guidées de l’édifice du Centre. Il s’agit du plus grand nombre de visiteurs depuis les cinq dernières années. Ce chiffre comprend plus de 61 460 élèves et enseignants qui ont pu découvrir les personnalités marquantes, l’histoire, les fonctions, l’art et l’architecture du Parlement.

Visites de l’exposition de la Bibliothèque – Afin que le plus de personnes possible puissent voir l’exposition unique intitulée Textes fondateurs : Les mots qui ont façonné le Canada, installée à la Bibliothèque principale, nous avons offert des visites spéciales à plus de 3 100 visiteurs.

Visites de l’édifice de l’Est – De juillet à septembre 2017, plus de 18 900 visiteurs ont exploré quatre salles patrimoniales restaurées pour leur redonner l’aspect qu’elles avaient en 1872. Par ailleurs, en juin, dans le cadre de la fin de semaine Portes ouvertes Ottawa 2017, la Bibliothèque a offert des visites guidées des salles historiques de l’édifice de l’Est et a accueilli 682 visiteurs de plus à cette occasion.

Visites de l’observatoire de la Tour de la Paix et de la Chapelle du Souvenir – En 2017‑2018, la Bibliothèque a continué d’accueillir le public à l’observatoire de la Tour de la Paix et à la Chapelle du Souvenir. Des guides y ont offert des services d’interprétation gratuits et informels mettant en lumière les contributions militaires du Canada ainsi que les Livres du Souvenir, qui commémorent ceux et celles qui ont sacrifié leur vie au service du pays. Plus de 192 000 personnes ont participé à ces visites.

Boutique du Parlement – En 2017‑2018, la Bibliothèque a élargi l’éventail des produits vendus dans la Boutique du Parlement. Après l’introduction en 2016-2017 d’un nouveau site Web pour la Boutique, nous avons ajouté 125 nouveaux produits cette année, et les ventes ont augmenté de 25 %.

Pages de la riche histoire de l’édifice du Centre

En prévision de la fermeture de l’édifice du Centre, la Bibliothèque a installé en février 2018 une exposition interactive intitulée Moments marquants : Pages de l’histoire de l’édifice du Centre. L’exposition a célébré l’histoire de cet édifice emblématique en mettant en lumière des moments marquants de changement, de célébration et de commémoration qui sont survenus sur les marches de l’édifice et à l’intérieur de celui-ci. Au nombre de ces récits figurent la pose de la première pierre de la nouvelle Tour de la Paix par le prince de Galles en 1919, après l’incendie de l’édifice du Centre, et l’histoire d’Agnès Macphail, première femme à être élue au Parlement du Canada.

Amélioration des outils et des ressources pédagogiques

La Bibliothèque a préparé des brochures en 44 langues et dialectes pour les visiteurs du Parlement en complément de son nouveau guide Bienvenue au Parlement pdf (1.2 Mo, 16 pages), publié dans les deux langues officielles. Les brochures sont disponibles à l’édifice du Centre et en ligne.

Susciter l’intérêt des jeunes Canadiens

Près de 350 jeunes Canadiens ont présenté leur candidature au Programme d’été des guides parlementaires en 2017‑2018. Ce programme offre aux étudiants bilingues l’occasion de travailler au cœur de la démocratie canadienne et de perfectionner leur capacité de parler en public ainsi que leurs compétences dans leur langue seconde.

Cette année, la Bibliothèque a embauché 40 étudiants de niveau universitaire venant de sept provinces pour offrir des visites de l’édifice du Centre. De plus, neuf anciens guides parlementaires ont offert des visites de l’édifice de l’Est et de l’édifice du Centre.

Un autre Forum des enseignantes et des enseignants réussi

Le 150e anniversaire de la Confédération a coïncidé avec le 21e Forum des enseignantes et des enseignants sur la démocratie parlementaire canadienne. Le Forum est un programme intensif de perfectionnement professionnel qui donne l’occasion à 85 enseignantes et enseignants de partout au Canada de découvrir les rouages du Parlement et de transmettre ce savoir à leurs élèves.

Pour souligner l’occasion, Sheila Copps a prononcé l’allocution principale du Forum. Elle est la première femme à avoir été nommée au poste de vice-première ministre et la première députée à donner naissance pendant son mandat.

Déploiement de notre équipe d’ambassadeurs

Le Programme des ambassadeurs présente les produits et services de la Bibliothèque aux sénateurs, aux députés et à leur personnel.

En 2017‑2018, nous avons recruté et formé plusieurs ambassadeurs qui ont aidé notre équipe déjà engagée sur le terrain à donner des séances d’information personnalisées aux parlementaires et à leur personnel. Entre autres, les ambassadeurs ont tenu 20 rencontres individuelles avec des parlementaires et donné plusieurs exposés à des groupes de sénateurs et de stagiaires sur les services qu’offre la Bibliothèque à l’appui des travaux du Parlement et sur l’usage qu’ils peuvent faire de divers produits et services de la Bibliothèque.

La nouvelle poète officielle du Parlement.

Une nouvelle poète officielle du Parlement

En  2017‑2018, le mandat de deux ans de George Elliott Clarke, poète officiel du Parlement, s’est terminé et la nouvelle titulaire du poste, Georgette LeBlanc, est entrée en fonction.

La Bibliothèque a coordonné le processus de sélection qui a mené à la nomination de Mme LeBlanc. Celle-ci est la huitième personne et la deuxième femme à occuper ce poste.

Grandement influencée par son enfance en Acadie, Mme LeBlanc a publié Alma (2007), Amédé (2010), Prudent (2013) – finaliste au prix littéraire du gouverneur général en 2014 dans la catégorie poésie – et, plus récemment, Le Grand Feu (2016). Elle a de plus collaboré et contribué à de nombreux projets théâtraux, visuels et musicaux.

À la fin de son mandat, le poète officiel sortant, George Elliott Clarke, a animé une séance de lecture de poésie qui a attiré un public nombreux à l’édifice du Centre. Il a aussi créé le premier Registre national de poésie du Canada. Le Registre aide à tisser des liens entre les poètes, les parlementaires et le public.

Les parlementaires fédéraux ont créé le poste de poète officiel en 2001 pour attirer l’attention des Canadiens sur la poésie écrite ou orale et pour promouvoir l’importance de la littérature, de la culture et de la langue dans la société canadienne.

 

Exploitation des médias sociaux

À l’été 2017, la Bibliothèque a mené une campagne sur son compte Twitter et sur les pages Web associées pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération. À la suite de la campagne, le nombre d’abonnés aux comptes @BdPInformation et @LoPInformation a respectivement augmenté de 26 % et 20 %.

À l’hiver 2018, nous avons lancé un compte Instagram bilingue pour communiquer avec les employés, la communauté parlementaire et le public. La Bibliothèque utilise le compte pour, entre autres, souligner son rôle dans les projets de rénovation en cours dans la Cité parlementaire, et communiquer avec les employés au sujet des répercussions qu’aura la fermeture de l’édifice du Centre sur leur travail. Chaque semaine, nous atteignons de plus en plus d’utilisateurs sur Instagram.

La Bibliothèque s’est inscrite sur LinkedIn en février 2018, avec comme objectif principal d’élargir son bassin de recrutement de nouveaux talents. Notre page LinkedIn nous sert aussi de tribune pour faire connaître nos recherches, nos services, nos nouvelles et nos produits aux Canadiens.

le ciel derrière le Parlement rempli de feux d'artifices en célébration du 150e anniversaire.

Célébration de l’anniversaire du Canada

La Bibliothèque a souligné le 150e anniversaire de la Confédération canadienne par le lancement de plusieurs expositions et activités :

  • Textes fondateurs : Les mots qui ont façonné le Canada – Produite en partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada, cette exposition a mis en vedette six documents qui ont façonné l’Histoire du Canada au cours des 150 dernières années, dont l’Acte de l’Amérique du Nord britannique et le Statut de Westminster. La Bibliothèque a également publié Moments fondateurs : Histoire du Canada et de son Parlement, une publication destinée aux enseignants, aux étudiants et au public, qui s’inspire des thèmes de l’exposition.
  • Concours de rédaction de discours – Nous avons demandé aux jeunes Canadiens de réfléchir sur la signification et le symbolisme du Parlement lors d’un concours de rédaction de discours organisé par les présidents du Sénat et de la Chambre des communes. Les discours gagnants, l’un de la plume d’un élève d’une école primaire de Winnipeg et l’autre d’un élève d’une école secondaire de Québec, reflétaient la fierté et la gratitude de ces jeunes Canadiens heureux de vivre dans une démocratie parlementaire.
  • Visites guidées repensées – Les visites de l’édifice du Centre et de l’édifice de l’Est offertes par la Bibliothèque ont mis l’accent sur la célébration de la Confédération et la commémoration des 150 ans du Parlement du Canada.
  • Campagne Twitter – La Bibliothèque a mis en relief des pages marquantes de l’Histoire du Canada en 150 gazouillis dans lesquels elle a, par exemple, donné des détails de la visite royale de 1967 et rappelé la déclaration du Parlement en 2001 faisant de Nelson Mandela un citoyen canadien honoraire.
 

Services de soutien

Pour donner le meilleur service qui soit aux parlementaires et au public, les employés de la Bibliothèque ont besoin d’un soutien solide de la part de leur organisation. C’est pourquoi nous fournissons au personnel et aux gestionnaires une vaste gamme de services offerts par des professionnels de la finance, des ressources humaines, des technologies de l’information et des publications, de même que par l’avocate générale de la Bibliothèque. En coordonnant ses processus avec ceux des autres entités du Parlement, la Bibliothèque observe les plus hautes normes de gouvernance du secteur public.

Gestion prudente des documents et de l’information

Les fonctions de gestion des documents et de gestion de l’information concernent pratiquement tous les aspects de notre prestation de services. En 2017‑2018, nous avons entrepris plusieurs activités pour assurer une gestion prudente de l’information, y compris :

  • tenir des séances de formation pour nos employés afin d’accroître leur connaissance des normes et des pratiques exemplaires de gestion des documents et de l’information, ainsi que leur capacité de les appliquer au travail;
  • réunir et diffuser de l’information sur la gestion des documents gouvernementaux en interagissant avec l’ensemble des acteurs de la gestion des documents au gouvernement du Canada;
  • veiller à la migration et à la gestion de la documentation de la Bibliothèque dans notre dépôt institutionnel;
  • élaborer des plans pour continuer de faire progresser notre capacité générale de gestion de nos documents institutionnels.

Initiative de renouvellement des Services de soutien des affaires

En 2017‑2018, notre équipe des Services de soutien des affaires a consulté les employés de la Bibliothèque pour en apprendre davantage sur leurs besoins de soutien et leur niveau de satisfaction à l’égard du soutien qu’ils reçoivent.

Cette consultation a contribué à stimuler la poursuite de l’innovation et de l’excellence du service. Les Services de soutien des affaires ont approfondi leur compréhension des besoins, ce qui leur permet aujourd’hui de moderniser les services, les fonctions, les processus, les politiques et les modèles de prestation, ainsi que de rediriger les capacités là où elles sont nécessaires, améliorant du coup l’efficience et l’efficacité de la Bibliothèque.

 

À propos de la Bibliothèque

Vision

Constituer pour le Parlement une source sûre et privilégiée d’information et de savoir.

 

Mission

La Bibliothèque du Parlement contribue à la démocratie parlementaire canadienne en créant, en gérant et en diffusant, à l’intention du Parlement, une information et des connaissances sûres, pertinentes et faisant autorité.

 

Résultat stratégique

Un Parlement informé et accessible.

La structure de la Bibliothèque

Les présidents du Sénat
et de la Chambre des communes

La Loi sur le Parlement du Canada place la Bibliothèque du Parlement sous leur autorité.

Le Comité mixte permanent de la Bibliothèque du Parlement

Composé de sénateurs et de députés, il a pour mandat de conseiller les présidents en ce qui concerne le fonctionnement de la Bibliothèque.

La bibliothécaire parlementaire

Assure la direction et la gestion de la Bibliothèque, a rang d’administrateur général de ministère et relève des deux présidents.

Le Service d’information et de recherche parlementaires

Fournit aux parlementaires des services de nouvelles, de référence, de recherche et d’analyse, et supervise les programmes éducatifs destinés au public, ainsi que les colloques pour les parlementaires et leur personnel.

Le directeur parlementaire du budget1

Fournit au Parlement, de façon indépendante, des analyses sur la situation financière du pays, les prévisions budgétaires du gouvernement et les tendances de l’économie nationale.

Le Service de ressources d’information et de documentation

Constitue, gère et préserve les ressources et les collections de la Bibliothèque, et optimise l’accès à celles-ci; collige et publie de l’information historique sur le Parlement et les parlementaires; et est responsable du Programme du poète officiel du Parlement2.

Les Services de soutien des affaires

Fournissent un appui et des services administratifs à la Bibliothèque du Parlement.

  1. En juin 2017, le Parlement a adopté une loi qui établit le Bureau du directeur parlementaire du budget comme une organisation distincte relevant directement du Parlement et non plus de la Bibliothèque. Cette séparation a pris effet en septembre 2017.
  2. La responsabilité du Programme du poète officiel du Parlement a été transférée du Service d’information et de recherche parlementaires au Service de ressources d’information et de documentation en 2017‑2018.

Ce que nous faisons

La Bibliothèque du Parlement s’acquitte de cinq grandes responsabilités :

  1. Fournir des services de recherche et d’analyse personnalisés aux parlementaires et à leur personnel.
  2. Donner aux parlementaires ainsi qu’aux comités et aux associations parlementaires l’information qui leur est nécessaire pour examiner les questions de l’heure, étudier les projets de loi et demander des comptes au gouvernement.
  3. Préserver le patrimoine documentaire du Parlement et assurer l’accès à ses collections.
  4. Tenir les parlementaires informés et au fait de l’actualité, et leur communiquer des nouvelles et de l’information susceptibles de les intéresser.
  5. Appuyer les parlementaires dans leurs activités de sensibilisation du public en offrant aux Canadiens la possibilité de découvrir et d’apprendre à connaître le Parlement ainsi que d’y avoir accès.

Ceux que nous servons

  1. Les parlementaires et leur personnel
  2. Les comités et les associations parlementaires
  3. Les organisations qui appuient le travail du Parlement
  4. La population canadienne, au nom des parlementaires

Parlementaires servis par la Bibliothèque du Parlement1

Infographie : La Bibliothèque du Parlement sert 105 sénateurs et 338 députés, soit au total 443 parlementaires.

Sénateurs
105

Députés
338


Total
443

Infographie : La Bibliothèque du Parlement sert 105 sénateurs et 338 députés, soit au total 443 parlementaires.

Sénateurs
105

Députés
338


Total
443


1. Ces chiffres peuvent varier d’un exercice à l’autre en raison du départ de sénateurs ou de députés.


Comités1 et associations servis par la Bibliothèque du Parlement

Associations parlementaires
13

Comités du Sénat
17

Comités de la Chambre des communes
30

Comités mixtes
4


Total
51

Infographie : La Bibliothèque du Parlement sert 17 comités du Sénat, 30 comités de la Chambre des communes et 4 comités mixtes, soit au total 51 comités. Elle sert également 13 associations parlementaires.
Infographie : La Bibliothèque du Parlement sert 17 comités du Sénat, 30 comités de la Chambre des communes et 4 comités mixtes, soit au total 51 comités. Elle sert également 13 associations parlementaires.

Associations parlementaires
13

Comités du Sénat
17

Comités de la Chambre des communes
30

Comités mixtes
4


Total
51


1. Sont inclus les comités spéciaux et les sous-comités autres que ceux qui étudient le programme et la procédure.

 
 

Information financière

Budget de la Bibliothèque du Parlement, 2017‑2018
Type de service Budget principal des dépenses ($) Budget supplémentaire des dépenses et rajustements ($) Crédits totaux ($) Dépenses réelles ($)
Service d’information et de recherche parlementaires
Recherche et analyse 12 940 222 12 940 222 11 426 503
Services de référence 3 179 693 1 300 000 4 479 693 4 477 676
Programmes éducatifs destinés au public1 3 101 669 750 000 3 851 669 3 839 958
Bureau du directeur parlementaire du budget 2 684 248 (1 510 379) 1 173 869 1 173 869
Service de ressources d’information et de documentation 6 669 824 570 000 7 239 824 7 219 905
Services de soutien des affaires 13 017 561 135 000 13 152 561 12 088 311
Bureau de la bibliothécaire parlementaire2 917 039 917 039 885 952
Régime d’avantages sociaux des employés 5 247 241 (727 303) 4 519 938 4 519 938
Total 47 757 497 517 318 48 274 815 45 632 112

  1. Comprend le programme de vente au détail.
  2. Comprend les communications institutionnelles.

Consulter les états financiers vérifiés pdf (507 Ko, 23 pages)

Évolution des dépenses de la Bibliothèque du Parlement (en millions de dollars)

Infographie : Une comparaison des dépenses prévues dans le budget principal des dépenses, des crédits totaux et des dépenses réelles à la Bibliothèque du Parlement au cours des exercices 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018. Voir le tableau des données ci-dessous pour de plus amples renseignements.

Année financière Budget principal des dépenses Crédits totaux Dépenses réelles
2015-2016 42,74 42,26 41,62
2016-2017 43,07 42,47 42,44
2017-2018 47,76 48,27 45,63

1. Les crédits totaux comprennent les rajustements liés au régime d’avantages sociaux des employés.

 
Top