Intérieur de la Bibliothèque

Foire aux questions sur le programme de stages de la Bibliothèque du Parlement

 

  1. Quel travail les stagiaires font-ils?
  2. Où les stagiaires travaillent-ils?
  3. Le matériel informatique est-il fourni aux stagiaires qui participent au programme en ligne?
  4. Quelle est la langue de travail?
  5. Quelles sont les heures de travail?
  6. Comment les stagiaires sont-ils choisis?
  7. La Bibliothèque communique-t-elle avec les candidats qui ne sont pas retenus pour une entrevue?
  8. Les candidats doivent-ils se rendre à Ottawa pour passer l’entrevue?
  9. Les candidats sont-ils avertis s’ils ne sont pas retenus à la suite de l’entrevue?
  10. La Bibliothèque paye-t-elle les frais de réinstallation des candidats choisis dans le cadre du programme?
  11. Est-ce qu’une formation est offerte au début du stage?
  12. Est-ce que les stagiaires bénéficient de mentorat pendant leur stage?
  13. Pourquoi les candidats sont-ils invités à indiquer sur le formulaire de demande s’ils se définissent comme une femme, une personne autochtone, un membre d’une minorité visible ou une personne handicapée?

 

1. Quel travail les stagiaires font-ils?

Chaque stagiaire est affecté à l’une des quatre divisions du Service d’information et de recherche parlementaires de la Bibliothèque du Parlement.

Les stagiaires peuvent être appelés :

  • à effectuer des recherches et des analyses sous la supervision d’employés plus expérimentés;
  • à rédiger des réponses aux questions des parlementaires;
  • à participer aux recherches effectuées pour le compte des comités ou des associations parlementaires;
  • à contribuer aux initiatives et aux activités liées à la sensibilisation et à l’éducation du public ainsi qu’aux services aux visiteurs;
  • à collaborer au programme des publications de recherche de la Bibliothèque ou à la prestation de services de suivi des médias aux parlementaires.

 

2. Où les stagiaires travaillent-ils?

Les stagiaires auront le choix de travailler en ligne (« virtuellement ») ou à Ottawa, sous réserve des directives de la santé publique.

 

3. Le matériel informatique est-il fourni aux stagiaires qui participent au programme en ligne?

Les stagiaires qui choisissent de travailler « virtuellement » recevront le matériel informatique nécessaire (ordinateur et périphériques) pour travailler en ligne. Les stagiaires qui choisissent de travailler à Ottawa seront installés dans un bureau doté de tout le matériel informatique requis.

 

Intérieur de la Bibliothèque

4. Quelle est la langue de travail?

La Bibliothèque du Parlement sert les parlementaires et le public dans la langue officielle de leur choix.

Les employés de la Bibliothèque du Parlement travaillent dans un environnement bilingue où ils peuvent utiliser la langue officielle de leur choix.

 

5. Quelles sont les heures de travail?

L’horaire normal de travail est de 35 heures par semaine.

À l’occasion, surtout lorsque le Parlement siège, les stagiaires peuvent devoir travailler plus longtemps.

 

6. Comment les stagiaires sont-ils choisis?

Nous cherchons des candidats ayant de l’expérience universitaire et de l’expertise liée aux thèmes traités par au moins une des quatre divisions du Service d’information et de recherche parlementaires. Nous cherchons aussi des candidats qui s’intéressent à la politique publique fédérale ou à l’élaboration et à la prestation de services éducatifs destinés au public ou de services aux visiteurs.

Nous avons l’intention d’embaucher des stagiaires provenant de différentes régions du Canada.

 

7. La Bibliothèque communique-t-elle avec les candidats qui ne sont pas retenus pour une entrevue?

Non. Seuls les candidats sélectionnés pour une entrevue sont contactés.

 

8. Les candidats doivent-ils se rendre à Ottawa pour passer l’entrevue?

Non. Les entrevues sont effectuées au téléphone ou sur MS Teams.

 

9. Les candidats sont-ils avertis s’ils ne sont pas retenus à la suite de l’entrevue?

Oui. Tous les candidats qui ont passé une entrevue sont avisés de la décision prise à leur égard.

 

10. La Bibliothèque paye-t-elle les frais de réinstallation des candidats choisis dans le cadre du programme?

La Bibliothèque ne paye pas les frais de réinstallation. Cependant, un montant sera versé à chaque stagiaire sélectionné dans le cadre du programme – et qui choisit de travailler à Ottawa – afin de couvrir son voyage aller-retour à Ottawa, conformément aux lignes directrices de la Bibliothèque.

 

11. Est-ce qu’une formation est offerte au début du stage?

Oui. En septembre, les stagiaires participent à un programme d’orientation pour se familiariser avec le Parlement et la Bibliothèque du Parlement. Une formation sur l’utilisation des ressources de la Bibliothèque est aussi offerte.

Tout au long de l’année, et selon la division où ils sont affectés, les stagiaires en apprennent également davantage sur :

  • les comités et les associations parlementaires, la procédure parlementaire et le processus législatif;
  • les services de suivi des médias offerts aux parlementaires;
  • l’interprétation du patrimoine et les programmes éducatifs destinés au public.

 

12. Est-ce que les stagiaires bénéficient de mentorat pendant leur stage?

Chaque stagiaire est jumelé à un mentor pour l’année. Les mentors sont des employés d’expérience du Service d’information et de recherche parlementaires qui offrent de l’orientation, des conseils et des renseignements sur des sujets liés au travail. Ils sont le premier point de contact des stagiaires pendant leur stage.

 

13. Pourquoi les candidats sont-ils invités à s’auto-identifiés sur le formulaire de demande s’ils se définissent comme une femme, une personne autochtone, un membre d’une minorité visible ou une personne handicapée?

Pour soutenir l’équité en matière d’emploi et la diversité en milieu de travail, la préférence sera accordée aux candidats qualifiés qui s’identifient comme autochtones, personnes handicapées ou membre de minorités visibles sur le formulaire de demande.

La Bibliothèque encourage les candidats qui font partie d’au moins un des quatre groupes désignés aux termes de la Loi sur l’équité en matière d’emploi – les femmes, les autochtones, les personnes handicapées et les personnes qui font partie des minorités visibles – à s'identifier sur le formulaire de demande, s’ils le souhaitent. La Bibliothèque utilisera les données anonymisées sur la diversité des candidats qui posent leur candidature au programme de stages et qui sont embauchées pour évaluer et modifier, au besoin, ses stratégies de recrutement et d’embauche dans le but de constituer un effectif plus diversifié.