Trésors de la Bibliothèque

North American Wild Flowers, de Mary Vaux Walcott, 1925

L’ouvrage North American Wild Flowers de Mary Vaux Walcott est sans contredit l’un des meilleurs exemples de naturalisme du XIXe et du début du XXe siècle en Amérique du Nord. Ses illustrations ont valu à l’artiste américaine le surnom d’Audubon de la botanique.  

La Smithsonian Institution a publié North American Wild Flowers entre 1925 et 1928. Ses cinq volumes contiennent 400 aquarelles de fleurs sauvages indigènes réalisées par Mme Walcott. Chaque planche contient des renseignements sur la fleur et sur l’illustration de chaque spécimen, y compris l’endroit où il a été vu. Cette œuvre a été prisée tant pour sa beauté que pour sa rigueur scientifique. 

En plus d’être une artiste douée, Mme Walcott était une botaniste, une géologue glaciaire et une photographe paysagiste accomplie. Elle est née en Pennsylvanie en 1860, mais sa famille séjournait régulièrement dans les Rocheuses canadiennes. Dès son adolescence, elle traverse les Rocheuses à cheval et s’adonne à l’escalade. Le mont Mary Vaux, l’un des monts du Parc national Jasper, a d’ailleurs été nommé en son honneur.

Mme Walcott a observé le paysage fleuri lors de ses excursions dans les Rocheuses et s’est créé un impressionnant portfolio d’illustrations. Des passionnés de la botanique l’ont incitée à préserver ces œuvres. Ses aquarelles ont été regroupées dans l’ouvrage North American Wild Flowers dans le cadre d’une campagne de financement lancée par son mari et elle dans les années 1920.

Mme Walcott a conservé sa passion de peindre des fleurs jusqu’à son décès à St. Andrews, au Nouveau-Brunswick, en 1940.

Détails :

  • Ouvrage publié à Washington par la Smithsonian Institution, en 1925.
  • Chaque volume contient 80 planches, pour un total de 400 planches en couleurs imprimées sur du papier de chiffon à l’aide d’une nouvelle technique d’impression élaborée par William Edwin Rudge et connue sous le nom de « processus de Smithsonian ».
  • Les fleurs sauvages sont imprimées en grand format puisqu’elles sont peintes en grandeur nature.
  • Edgar T. Wherry a rédigé les descriptions et Frank Morton Jones a rédigé les notes sur les insectes.
DSC_1781_Res700px_511px_72dpi.jpg

« Red Trillium » (trille rouge), par Mary Vaux Walcott, North American Wild Flowers. Washington, D.C.: Smithsonian Institution, 1925. Planche 239.

DSC_1529_Res700px_511px_72dpi.jpg

Cinq volumes avec lettrage en dorure gris acier.

Red-Osier Dogwood

« Red-Osier Dogwood » (cornouiller soyeux), par Mary Vaux Walcott, North American Wild Flowers. Washington, D.C.: Smithsonian Institution, 1925. Planche 38.