Points de mire de la collection

Statue de la reine Victoria

Grande et majestueuse, la statue de la jeune reine Victoria est la pièce maîtresse de la Bibliothèque principale. Cette statue emblématique de marbre blanc crée un superbe contraste par rapport aux tons chauds des murs lambrissés. À la fois impressionnante et imposante, gracieuse et délicate, elle attire notre attention dès que l’on entre dans la salle.

L’artiste britannique Marshall Wood a sculpté cette statue plus grande que nature de 2,33 m et de 1 550 kg qui date de 1871. Jusqu’à l’achèvement de la Bibliothèque, en 1876-1877, la statue régnait dans la Chambre du Sénat, face vers le trône.

La reine Victoria est dans la jeune cinquantaine à l’époque, mais Marshall Wood décide de la représenter beaucoup plus jeune. Dans ce portrait idéalisé, la reine est vêtue d’habits romains. Elle porte le diadème royal, une couronne réalisée pour elle en 1858 et sur laquelle s’alternent la fleur de lis et la croix. De la main droite, elle tient un sceptre qui symbolise la puissance royale, et de la gauche, une couronne de laurier qui symbolise la victoire.

La sculpture de Marshall Wood s’avère populaire. En effet, des statues semblables, en marbre ou en bronze, se sont vendues ailleurs dans le monde, comme à Montréal, Melbourne ou Kolkata (anciennement Calcutta).

De 2002 à 2005, la statue est restaurée et fait l’objet d’une stabilisation sismique. L’examen préliminaire a révélé que la statue avait déjà été tachée par la suie et que certaines parties avaient déjà été dorées. À la suite du nettoyage et de la restauration de la statue, une tige de métal y est insérée délicatement, ainsi que dans ses socles de pierre, pour connecter les parties de la sculpture ensemble et bien fixer le tout au plancher de la Bibliothèque.

La Bibliothèque principale étant actuellement fermée en raison de la réhabilitation de l’édifice du Centre, la statue de la reine Victoria est protégée sur place et fait l’objet d’une surveillance d’ici à ce qu’elle puisse reprendre son règne sur la salle.

Détails

  • Lors de son installation dans la Chambre du Sénat, la statue tombe et son bras droit se casse; heureusement, on a pu la réparer.
  • Malgré ses 2,33 m, la statue repose sur plusieurs socles de marbre ainsi que sur une base de granit. Elle domine donc les pupitres tout autour.
  • La base est faite de granit rouge poli provenant de Gananoque, en Ontario, et acheté en 1876 d’un certain M. R. Forsyth.
Statue de la reine Victoria et du dôme de la Bibliothèque
Statue de la reine Victoria et du dôme de la Bibliothèque
Statue de la reine Victoria, vue de face
Statue de la reine victoria, vue de face
Statue de la reine Victoria, vue de dos
Statue de la reine Victoria, vue de dos